Le plus haut tribunal du pays en faveur de Mike Ward

Dans une décision de cinq juges contre quatre, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur de Mike Ward ce matin dans la cause qu’il menait depuis dix ans et qui l’opposait à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

 Rappelons qu’en 2017, avec le soutien et l’expertise de Me Walid Hijazi, l’APIH était intervenue en déposant un premier mémoire à la Cour d’appel du Québec pour défendre la liberté d’expression de toute son industrie. Elle y présentait des arguments juridiques afin d’aider la Cour à réfléchir sur cette cause historique qui allait aux delà des droits d’un seul membre puisqu’ils concernaient les intérêts de tous ses collectifs. L’association récidivait en février dernier auprès de la Cour suprême.

L’APIH remercie chaleureusement Me Hijazi pour ces quatre années à représenter ses intérêts et celles de ses membres, et à sensibiliser les magistrats des effets de frilosité et d’autocensure que ce jugement risquait d’entraîner dans la pratique artistique et commerciale des professionnels de l’humour.

Félicitations à Mike Ward pour cette victoire et son immense ténacité dans ce long processus juridique.